Votre enfant rentre au collègue ? Ou il est en CM1/CM2 et il pourrait se rendre seul à l’école ? En moyenne, on estime qu’un enfant est autonome pour se rendre à l’école vers l’âge de 11 ou 12 ans car il peut appréhender les risques routiers. Avant ça, ils sont trop petits et leur champ de vision est beaucoup plus limité que celui de l’adulte.  C’est une étape importante car cela marque pour lui une prise d’autonomie et de responsabilité. Mais cette période peut-être également angoissante pour les parents. C’est pour cela qu’en cette période de préparation de rentrée, nous vous aiguillons sur le mode de transport à choisir entre le vélo, la trottinette ou encore l’hoverboard.

Choisir le vélo, la trottinette ou l’hoverboard ?

La première question à se poser est de vous assurer que l’école de votre enfant dispose bien d’un garage à vélos sécurisé. Cela peut paraitre idiot mais c’est un critère essentiel. Si vous souhaitez privilégier la trottinette, il faudra demander si elle est acceptée dans le garage à vélos.

Pour l’hoverboard, votre enfant doit impérativement disposer d’un grand casier pouvant contenir le skate électrique en plus de ses fournitures d’école car il ne pourra pas le garder avec lui.

En vélo ou BMX

Conseils pour choisir le bon vélo enfant

Tout d’abord, il faut que vous vous assuriez que le trajet réalisé en vélo par votre enfant est sécurisé. Dans l’idéal, il faut qu’il ait des pistes cyclables sur l’intégralité de son trajet. Des applications permettent de connaître le pourcentage de pistes cyclables, comme à Nantes avec Géovélo.

Soit votre enfant réalisera 100% de son trajet en vélo, soit il mixera entre le vélo et les transports en commun. Dans le second cas, il devra privilégier un vélo pliant (il en existe à partir de 1m40). Il faudra vous renseigner auprès des transports en commun de votre ville pour savoir s’ils acceptent les vélos pliants.

En vélo, vers les 13 ans, les enfants ont tendance à surestimer leurs capacités. Votre enfant doit donc être conscient du danger en vélo. Il est important de lui rappeler les règles, comme ne pas passer trop près des trottoirs ou les voitures. Il doit garder ses distances et ne pas zigzaguer entre les voitures. Il doit également avoir des feux avant et arrière.

En trottinette

La trottinette est acceptée sur les passages piétons. Cela la rend donc moins dangereuse que le vélo. Cette solution est adaptée quand le trajet de votre enfant a des zones à risques, comme des pistes cyclables manquantes. Elle est également une bonne solution si vous trouvez que votre garçon ou votre fille n’est pas suffisamment conscient des risques du vélo. Il existe des trottinettes avec des grandes roues qui permettent de parcourir de longues distances.

Votre enfant devra être vigilant à ne pas couper la route aux piétons et à ne pas rouler trop vite quand le trafic est dense.

Si la trottinette n’est pas acceptée dans l’école de votre enfant, il existe des valises qui se transforment en trottinette.

En hoverboard

Les règles de l’hoverboard sont les mêmes que pour la trottinette. Votre enfant pourra l’utiliser sur les trottoirs, comme un piéton. A noter que les hoverboard sont encore peu développés. Son coût n’est d’ailleurs pas négligeable et cela  le rend peu accessible au grand public.

La maîtrise de l’équilibre est essentielle pour pouvoir rouler en hoverboard. Pour les enfants, le modèle adéquat a des petites roues de 6,5 pouces. Il est donc le modèle le plus proche du sol ce qui peut faire peur à votre enfant et il n’est pas très adapté aux imperfections du revêtement. Il faudra également qu’il veille à bien le recharger afin de ne pas tomber en panne !

Les règles de sécurité à respecter

Règles de sécurité pour les enfants à vélo

1)   Les protections pour votre enfant ou contre le vol

La première des protections est le port du casque, et cela même en trottinette ! Il est difficile de faire porter le casque aux enfants. C’est d’ailleurs pour cela que depuis mars 2017, il est devenu obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Cette initiative permettra de faire du casque un accessoire indispensable dans l’esprit des plus jeunes.

Ensuite, il est important que votre enfant soit vu par les automobilistes. Nous conseillons donc le port d’un gilet jaune ou un sac à dos équipé de bandes réfléchissantes, de jour comme de nuit.

Pour protéger le vélo ou la trottinette contre le vol, votre enfant doit toujours l’attacher avec un antivol, même s’ils sont dans le garage à vélo. Bientôt, il y aura même des trackers intégrés dans les cadres afin de pouvoir géolocaliser le vélo !

Enfin, le vélo ou le BMX doivent être équipés de lumières à l’avant et à l’arrière.

2)   Faire le trajet plusieurs fois avec lui avant le grand jour

Afin que votre enfant ait confiance en lui le jour où il ira seul à l’école, il faut que vous l’accompagniez.

Réalisez tout d’abord le trajet avec lui quelques jours avant la rentrée. Au bout de 2 jours, refaites l’expérience en le suivant, mais sans lui indiquer la route.

3)   Bien entretenir sa monture

Il faut que le vélo, la trottinette ou encore l’hoverboard soient en parfait état de fonctionnement : pneus gonflés à la bonne pression et en état, « monture » ajustée à sa taille et feux avant et arrière.

VOTRE COMMENTAIRE

Exprimez-vous en laissant votre commentaire